Caractéristiques

Ce site est fabriqué avec le logiciel adHoc. C'est un CMS ...
  • Simple
  • Léger
  • Modulaire
  • Multilingue
  • Multiutilisateur
  • Sans base de données
  • et par dessus tout... Libre

Version


0.49

Alpha


en cours de développement

Créez votre univers - Quelle est mon adresse ?

On surfe sur internet un peu au hasard, au gré du vent et de nos doigts malhabiles : on entre une adresse web approximative et nos navigateurs perfectionnés décryptent nos gribouillis et nous conduisent là où il faut. Les hébergeurs de leur côté disposent d'adresses alternatives qui redirigent toutes vers le vrai site. C'est si pratique que l'on a perdu l'habitude de la précision et que les erreurs d'adressage sont peu visibles puisqu'elles sont corrigées en aval. Ces erreurs, on les perpétue en conservant les adresses erronées dans les favoris, les annuaires, le cache du navigateur. Et les cookies. Mais ce comportement amateur, sans contrainte et sans exigence de précision a-t-il des conséquences sur la qualité de la navigation ?


avec ou sans WWWPeu de conséquence tant qu'on fait du lèche-vitrine, qu'on est visiteur, internaute. Mais dès que l'on pratique interactivité ou administration du site, rien ne va plus. Un bon webmestre doit veiller à renseigner correctement  l'URL dans l'administration de son site. Une mauvaise adresse peut être la cause de dysfonctionnements multiples : éditeur en rideau, téléchargements impossibles, syndrome de la croix rouge pour l'affichage des images,  accès impossible à l'administration du site. Et pour les visiteurs, postage inopérant. Même quand on a pris toutes les précautions au moment de la création du site, on a oublié de revoir ces détails au moment de la mise en ligne après tests en local, du déménagement pour changement d'hébergeur, de la recharge d'une sauvegarde.

Toutefois, les "vérifications d'usage" ne sont pas toujours évidentes. Même quand tout est parfait dans la configuration, si l'on arrive sur le site par une adresse de redirection, une adresse différente de celle précisée en dans la configuration du site, certaines fonctions seront inopérantes.

Le webmestre doit veiller à bien noter partout la "bonne" adresse, dans les favoris par exemple.

http://www.monsite.com/ est un sous domaine du domaine monsite.com. Les hébergeurs ont pris la mauvaise habitude de faire pointer automatiquement le sous domaine www au même endroit que le domaine.
Pourquoi ont ils fait cela ? tout simplement parce que beaucoup pensent à tort que les www sont obligatoires dans une adresse web et beaucoup de webmestres ne savent pas que www est un sous domaine donc ils oublient de le faire pointer au même endroit que le domaine.

Mais c'est là que le bât blesse : c'est quoi ma "bonne" adresse ? Où est-ce que j'habite ?
Quand on obtient un hébergement pour son site, l'hébergeur consciencieux vous explique comment vous pouvez accéder au FTP de votre site et éventuellement (mais en général il faut fouiller un peu ) par quelle adresse on peut accéder à son site sur le web. Et c'est important, car pour l'administration de votre site,  la vraie bonne adresse d'origine est nécessaire.

Un hébergeur indique : votre site est accessible via http://nomdusite ou http://www.nomdusite. C'est donc que l'une ET l'autre adresse sont des adresses valides. On nous précise encore :
Les domaines sont structurés de façon hiérarchique. Prenons pour exemple les domaines en .fr : fr est un nom de domaine au premier niveau, votre-domaine.fr au second niveau et www.votre-domaine.fr au troisième et ainsi de suite...  Ainsi, selon cette logique, www.votre-domaine.fr est un sous-domaine de votre-domaine.fr.


Les WWW ce n'est donc guère qu'un sous domaine, un usage qui devient désuet, héritage des premiers temps du Web. Qui ignore maintenant qu'un site en ligne est sur le World Wide Web ? Comme l'adresse avec www est un sous domaine, toute url écrite ainsi est redirigée vers l'url du domaine, donc sans le www, la vraie.
Alors, ça sert à quoi les www ?

Les pros donnent le conseil de prendre la bonne habitude de ne pas mettre de www dans l'adresse de son site, dans l'administration et quand on l'inscrit sur des annuaires.  Pour en savoir plus sur la question de la disparition des www, une adresse (en anglais) : http://no-www.org/

Chez certains hébergeurs, comme Free ou Legtux (sauf à avoir acquis un domaine) , il n'est pas possible d'avoir une adresse en www, car l'adresse du site est déjà un sous-domaine de Free ou Legtux.


Et pour ceux que le référencement intéresse, si on utilise tantôt l'une tantôt l'autre adresse, les moteurs de recherche vont référencer le site sous deux adresses différentes, soit comme deux sites différents. Un blogueur racontait : "mon site avec les www est classé à la 7e place, mon site sans les www est classé à la 11e. Google et consorts les considèrent donc comme 2 sites différents et comptabilisent séparément les liens, visites et autres éléments du google page rank. Si tout avait été comptabilisé sous une url unique, je serais peut-être 2e ou même 1er. J'ai donc décidé (disait-il) de ne plus référencer mon site que sous une url unique. Et comme www est un sous domaine redirigé vers le domaine, j'ai sacrifié le www au profit de l'url la plus simple."

Ce ne serait donc pas une très bonne idée de "ratisser large" et de faire diriger des adresses différentes vers le même site : au lieu de ramener les brebis égarées sur des adresses approchantes, on aura plutôt réussi à éparpiller l'indexation du site par les moteurs de recherche. Concentrons donc nos efforts sur une adresse unique. Et de préférence sans WWW !


Même si l'on se conforme à ce vieil usage d'un autre temps qu'est le www, il est essentiel pour le bon fonctionnement du site et son référencement de s'en tenir à un seul type d'adresse. Soit toujours avec www soit toujours sans. Si l'on commence à référencer le site, à le mettre dans ses favoris, à envoyer le lien tantôt avec une adresse en www, tantôt sans, certes nos gentils navigateurs modernes vont toujours nous retrouver le chemin. Mais le postage des visiteurs ne marchera pas, l'administration non plus et pour la gestion membre, ce sera catastrophique, en raison de cette différence essentielle entre l'adresse de la config générale et l'URL entrée dans la barre d'adresse.